top of page

L'obsession du contrôle, ou "syndrome de la germaine"



Mais qu'est-ce qui pousse donc certaines personnes à vouloir tout contrôler? Comment évoluer vers le lâcher-prise?


Certains diront que ce désir de se mêler des affaires des autres existe depuis toujours. Cette propension révèle t-elle un vide intérieur? Une insécurité profonde? Un besoin d'attention, de valorisation? La croyance (souvent inavouée) que l'autre est incompétent ou une victime qu'il faut sauver?


Une des particularités de la germaine qui rend difficile le lâcher-prise, c'est qu'elle est souvent la dernière personne à se rendre compte que son comportement peut étouffer ceux qu'elle aime le plus. A ses yeux, son intention est à 100% positive!


Le syndrome de la germaine foisonne dans la zone d'ombre des gens. On pourrait même dire que c'est aussi difficile pour une personne contrôlante de percevoir sa fâcheuse habitude que pour un vampire de voir son reflet dans le miroir!


De ce fait, en tant que thérapeute, on devra faire preuve de délicatesse dans l'accompagnement de ces personnes.. On misera sur leur bien-être: arrêter de tout contrôler peut d'abord créer un certain vide. Comme dans toute transformation, le lâcher-prise doit avoir du sens pour la personne qui souhaite se défaire du contrôle permanent.


La voie de la transformation en hypnothérapie pour ce genre de personne peut passer par la reconnexion à l'enfant intérieur: cela permet un retour à l'essentiel. Sous hypnose, le sujet prend soin de son enfant intérieur et donne à ce dernier ce qui lui a manqué: attention, amour, reconnaissance, tendresse, bienveillance..

Cette stratégie favorise la sérénité et amène à une indépendance nouvelle, voire une autonomie en ce qui a trait à la validation de soi. Ainsi, le désir d'aider les autres à tout prix dans le but parfois inavoué de recevoir validation et reconnaissance extérieure commence à diminuer. La personne apprend à s'autovalider et y trouve satisfaction. Son estime de soi grandit peu à peu et il a moins besoin d'être reconnu par les autres pour se sentir bien.


La reconnexion à l'enfant intérieur, c'est aussi diminuer l'impact de certaines blessures d'enfance (rejet, abandon ou injustice par exemple), qui poussent les gens à s'accrocher aux autres pour compenser ou réparer.


Vaincre le perfectionnisme


A la source du perfectionnisme se trouve souvent un grand besoin d'être aimé. La personne en fait trop, croyant à tort que plus elle donne, plus elle sera aimée. Le problème s'installe lentement, au fil du temps, au fil du temps, quand, à son insu, les cadeaux et l'aide que la personne croit offrir se transforment en prison et en contrôle pour ceux qui les reçoivent. Il arrive aussi que le perfectionniste (qui croit dur comme fer que le perfectionnisme est une qualité) se mette à croire, sans pour autant se l'avouer, que l'autre est carrément incompétent, incapable, inapte.

L'intention du perfectionniste est positive à ses yeux: il veut aider, tout simplement!


Avec son accord, il est possible qu'il puisse retrouver un juste milieu, et ajouter tout plein de nuances entre tout et rien.

Il apprendra à lâcher prise sur l'imperfection (qu'il perçoit) des autres et à cesser progressivement de se comporter en sauveur.


Respirer et visualiser pour gérer son stress


Une certaine impulsivité peut faire partie du profil maniaque du contrôle, qui adopte le mode "action - réaction" sans prendre le temps de réfléchir ou de valider les besoins. Sous hypnose, la personne apprend à revenir au moment présent. Ainsi, il peut retrouver la maîtrise de lui-même avant d'agir. L'idée est de se recentrer, de prendre le temps de se déposer pour choisir en pleine conscience ce qu'il est approprié de faire dans la situation que l'on perçoit.


En fait, on souhaite aider le sujet à respirer, à prendre du recul avant de se lancer. L'idée est de développer la conscience de soi pour déterminer sa motivation présente. par exemple, est-ce qu'il aide l'autre parce que l'autre lui en a fait la demande, ou bien aide t-il pour se valoriser, et ce, peu importent les besoins de l'autre?


Il existe d'autres pistes de travail pour accompagner le maniaque du contrôle dans le lâcher-prise, on pourra enfin explorer les voies suivantes: comprendre sa colère et la reprogrammer, rehausser son taux vibratoire et redéployer des ressources oubliées.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page